UNE DEUXIEME VIE POUR LE TEXTILE OUTDOOR

Par Géraldine Richard

Suite à un appel à projets lancé en 2014, l’Association Outdoor Sports Valley (OSV) a développé en partenariat avec l’entreprise Mont Blanc Insertion (MBI), un centre de réparation de textiles outdoor, afin de prolonger la durée de vie des produits. Une démarche qui s’inscrit dans une logique de développement durable et de responsabilité sociale des entreprises, dont nous parle Boris Fournier (Pôle Innovation & Développement Durable au sein d’OSV).

centre reparation exterieurComment est née l’idée d’un centre de réparation dédié aux textiles de l’industrie outdoor ?

Ce projet est né d’un besoin des entreprises présentes dans le secteur de l’outdoor et de l’impulsion de ces dernières. En effet, l’idée a émergé lors d’une réunion de travail de l’association OSV avec les entreprises : d’un point de vue développement durable, il fallait trouver une alternative à la politique actuelle de remplacement systématique du produit lorsque celui-ci est abimé et proposer une solution locale permettant de réduire l’impact carbone du transport des produits à réparer. C’est désormais chose faite avec ce centre.

Pourquoi le choix de s’associer avec MBI ?

L’association OSV, en collaboration avec les entreprises de l’industrie outdoor, a rédigé un appel à candidatures précis pour trouver le prestataire le plus adapté. Mont Blanc Insertion, une entreprise d’insertion de la vallée de l’Arve, souhaitait diversifier ses compétences et a donc candidaté pour ce projet. MBI a été sélectionné parmi plusieurs candidats et nous avons ensuite travaillé main dans la main pour co-construire ce projet. En plus de la dimension territoriale due à la situation géographique du centre (il est situé dans la vallée de l’Arve à Passy, entre Annecy et Chamonix, c'est-à-dire au cœur géographique du secteur de l’industrie outdoor européenne), la promotion de l’insertion par l’activité économique donne d’autant plus de sens à ce projet.

Seules les marques partenaires (Jonathan&Fletcher, Patagonia, Amer Sports, Vola, Blue Ice et Picture Organic clothing) ont le droit d’y accéder, ou également d’autres marques ?

Le centre est bien entendu ouvert à toutes les marques. Les marques citées sont celles qui ont été les plus présentes lors de la construction du projet depuis bientôt 2 ans, celles avec qui nous avons pu évaluer précisément les besoins, faire des tests, évaluer le matériel nécessaire, valider les résultats des réparations… En revanche, le centre de réparation est aujourd’hui ouvert et prêt à recevoir des produits de toutes les marques et fabricants de vestes ou pantalons techniques. L’objectif est bien que l’ensemble des entreprises de l’industrie outdoor puisse proposer ce service de qualité à leurs clients.

Aujourd’hui c’est un service destiné uniquement aux professionnels. Envisagez-vous de l’ouvrir aux particuliers ?

En réalité, étant ouvert aux professionnels, le service bénéficie surtout aux particuliers. Ce sont les fabricants, les détaillants, les marques qui traiteront directement avec le centre de réparation mais c’est un service qui bénéficiera surtout aux clients finaux, aux particuliers en leur faisant gagner du temps. Aujourd’hui, les particuliers doivent ramener leurs produits abimés (déchirure, zip, velcro ou pression cassée…) dans le magasin de la marque en question pour que ce service de réparation puisse être proposé, sous garantie ou hors garantie. Le centre est ouvert depuis septembre, c’est donc tout nouveau et les marques pionnières qui proposent ce service sont aujourd’hui peu nombreuses. Mais la communication a commencé et nous avons de plus en plus de demandes.

Avez-vous un objectif au niveau des quantités traitées par le centre ?

Le seul objectif que nous avons est de pouvoir généraliser ce service, qu’il réponde aux besoins des entreprises du secteur et des particuliers qui pourront dorénavant trouver un service de réparation de qualité avec un délai réduit. Le centre pourra évoluer en fonction du nombre des demandes.

Quelles évolutions prévoyez-vous pour le futur ?

Une première évolution se rapportera aux produits réparés par le centre, aujourd’hui ce sont principalement les pantalons et vestes, demain ce sera aussi sac à dos, tentes, chaussures… La seconde évolution sera l’ouverture du centre aux détaillants, c'est-à-dire aux magasins qui vendent directement aux particuliers un grand nombre de marques. Nous allons y venir doucement car c’est à chaque marque d’expérimenter le service puis de communiquer sur cette démarche auprès de leurs détaillants. C’est une évolution que nous avons prévue et qui fait partie du développement normal du centre de réparation des textiles outdoor.

centre reparation detail

Selection

L'Hydratante de Mé Mé !!

L'Hydratante de Mé Mé !!

Mé-Mé, la marque 100% française et bio de boissons au thé Matcha revient avec une...

Nouvelle Asolo : BLADE A-Fast

Nouvelle Asolo : BLADE A-Fast

Gros coup de coeur pour cette nouvelle chaussure légère et confortable multi-activité aux  lignes dynamiques...

La PEDROC 2 SUPERLIGHT DE SALEWA

La PEDROC 2 SUPERLIGHT DE SALEWA

120 grammes de technicité pour une veste déperlante, compacte et coupe-vent aux tissus certifiés bluesign®...

SALOMON XA ENDURO

SALOMON XA ENDURO

La XA Enduro vous invite à sortir des sentiers battus pour créeer vos propres itinéraires...

LA RUNOUT GV D'ASOLO

LA RUNOUT GV D'ASOLO

Pour l’approche ou la via ferrata, ASOLO complète sa gamme cet été avec la Runout...

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Notre magazine / Abonnements

 

ESCAPE 62 Couv

Abonnez-vous à notre magazine
100% dédié à l'univers ski et outdoor

Nos partenaires

 

ekosport logo